Clément Griffault, piano et Aurélie Allexandre d’Albronn, violoncelle : Le 1er octobre à la Scénette à 18h

Pour réserver et payer votre place rendez vous au bas de cet article

Au programme, musique romantique de Beethoven, Schumann, Brahms.

Concert suivi du repas tiré du sac (n’oubliez pas vos couverts) et de l’inauguration de l’écran de cinéma “Documentaire fait maison,sur la musique d’ici et d’à côté”
Tarif 15 euros ou céous
(billet unique pour le concert et le documentaire)

 

Clément Griffault

Clément Griffault Portrait

Artiste inclassable de la jeune génération, Clément Griffault découvre la musique à 5 ans. C’est en cours particulier, puis à l’école de musique de Cahors qu’il débute son apprentissage du piano avec un double cursus classique et jazz.
Il découvre le grand répertoire au conservatoire de Toulouse avec Daniel Beau, disciple de Thierry de Brunhoff lui même descendant de la grande tradition du piano transmise par Alfred Cortot et Edwin Fischer.
Il se perfectionne à cette époque lors des master-classes de Paul Badura-Skoda et joue en soliste avec l’orchestre du conservatoire le 23ème concerto de Mozart. Toujours très attaché au jazz et à l’improvisation, Clément Griffault participe aux classes d’improvisation de Denis Badault et s’intéresse aux techniques du son et à l’informatique musicale.
Après avoir obtenu son premier prix au conservatoire de Toulouse, Clément Griffault poursuit son apprentissage au conservatoire national supérieur de musique de Lyon dans la classe de Géry Moutier. Il y obtiendra son Master de piano en 2010.
Il recevra à Lyon les conseils d’Hugues Leclère, d’Aldo Cicollini, de Francois-René Duchable, de Florent Boffard…
Clément Griffault se produit en concert et dans les festivals : Amphithéâtre de l’Opéra de Lyon, Salle Molière, Grand Auditorium d’Aix-en-Provence, Festival Nancyphonies, Abbaye aux Dames de Saintes, Auditorium Saint-Pierre de Toulouse, Auditorium de la Chaise-Dieu… Parallèlement il joue à cette époque comme sideman dans des projets de jazz et de musiques improvisées.
Suite à l’invitation qu’il reçoit de Jean-Claude Pennetier à participer à l’académie de Villecroze, ce dernier l’invite à approfondir le grand répertoire et à travailler régulièrement auprès de lui.
Ce musicien extraordinaire, maître à penser, lui ouvrira les portes de l’entière dévotion à l’exercice de l’art musical. C’est à cette période qu’il fréquente la classe d’improvisation au clavier au conservatoire national supérieur de musique de Paris et obtient son diplôme d’ingénieur du son au conservatoire de Boulogne.
Clément Griffault participe à l’enregistrement d’albums de Jazz unanimement salués par la critique et se produit dans les festivals et clubs (Sunside, New Morning, Jazz à Vienne, Jazz à Sète, Jazz à Nimes, Jazz à Junas, Souillac en Jazz, Sceaux What Jazz Club…)
Il fonde en 2018 le label indépendant OFPOP et s’engage pour la promotion des artistes émergents.
Clément Griffault rencontre en 2019 la metteuse en scène Macha Makeïeff pour qui il compose et joue la musique originale du spectacle Lewis versus Alice.
En 2020 il fait partie de l’équipe du Jeu des Ombres (Valère Novarina / Claudio Monteverdi) mis en scène par Jean Bellorini.
En 2021 paraît Cowboy, son premier disque de compositions personnelles.

Née en 1992 à Paris, Aurélie Allexandre d’Albronn appartient à une génération de musiciens qui n’oppose plus ni les styles ni les répertoires.

Elle aime à se retrouver au croisement de différentes formes, du répertoire soliste à la musique de chambre, et conserve un rapport privilégié à l’orchestre qui demeure le lieu d’une aventure collective hors normes.

Elle a étudié avec Marc Coppey au CNSM de Paris, avec Peter Bruns à la Hochschule für Musik de Leipzig, ainsi que dans la classe du Trio Wanderer au CRR de Paris. Intéressée par toutes les esthétiques musicales, elle a suivi l’enseignement de Bruno Cocset en violoncelle baroque (CNSMDP).

Elle a également eu l’opportunité de se perfectionner avec Philippe Hersant, Tôn-ThâtTiêt, Gustav Rivinius, Gary Hoffman, Anne Gastinel, Philippe Muller, Roland Pidoux, Valentin Erben, les membres des quatuors Ysaÿe et Debussy.

Régulièrement, elle retrouve l’Orchestre Philharmonique de Radio France au sein duquel elle se produit sous la direction de chefs tels que Mikko Franck, Esa-Pekka Salonen, Philippe Herreweghe, Myung-Whun Chung, Sir Roger Norrington, Jukka-Pekka Saraste, Alan Gilbert, Yuri Temirkanov, George Benjamin, Joshua Weilerstein, Santtu-Matias Rouvali, Klaus Mäkelä, etc.

Elle a eu l’occasion de jouer dans les plus grandes salles françaises, mais aussi au NCPA Beijing, Sejong Center for the performing Arts, National Library of China, Shanghai Grand Theatre, Hong-Kong Cultural Center Hall, Wiener Konzerthaus, Smetana Hall de Prague, Liszt Academy de Budapest, Reduta Bratislava Concert Hall, etc. On compte parmi ses partenaires de musique de chambre le clarinettiste Raphaël Sévère, le pianiste Clément Lefebvre ou la violoniste Eva Zavaro.

On l’a entendue en soliste avec orchestre dans le Concerto pour violoncelle de Schumann lors du Festival International de Violoncelle de Beauvais en 2015. Elle se produit la même année à la Biennale de Venise. En 2018, elle a donné l’intégrale des Suites pour violoncelle seul de Jean-Sébastien Bach en concert. Elle a également été invitée au festival SuperCello à Pékin puis dans le cadre des préludes aux concerts de la Philharmonie de Paris. Au cours de l’année 2020, en plein cœur de la crise sanitaire, elle a donné une quinzaine de récitals consacrés à Bach, Ligeti et Kodály, notamment grâce aux Rencontres fortuites de la Réunion des Musées Nationaux – Grand Palais.

Elle participe depuis 2021 aux Rencontres de Violoncelle de Bélaye, à l’invitation de Roland Pidoux.

Au cours de l’année 2022, elle se produit notamment en sextuor dans un programme créé avec l’altiste Léa Hennino et le Quatuor Hermès autour de la Pastorale de Beethoven, et elle créé « Nuits » d’Othman Louati, pour violoncelle concertant et ensemble instrumental, dans le cadre de l’émission Création Mondiale de France Musique.

En Août 2022, elle a joué Messagesquisse de Pierre Boulez au Festival de Saint-Céré.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.